Espace doctorants | liste alphabétique

Clarisse Fordant

Silhouette

CESSP-CSE

Courriel

Thèse

Intitulé de la thèse

« Les variables ethno-raciales dans les statistiques publiques françaises : enjeux scientifiques et politiques d’une controverse ».

Directeur de thèse

Gisèle Sapiro.

 

Projet de thèse

Au cours des années 1990, a émergé une série de questionnements et de débats nouveaux au sein du champ scientifique français portant sur la possibilité, la nécessité ou le refus d’introduire dans les statistiques et les enquêtes publiques des variables concernant l’origine ethno-raciale des individus présents sur le territoire français. Ces vifs débats ont opposé des acteurs de plus en plus nombreux et divers, à un moment où la mise en place de politiques d’intégration et de lutte contre toutes les formes de discriminations s’inscrivait sur les agendas français et européen.

Quels vices et vertus heuristiques comportent ces statistiques ethno-raciales ? Quelles histoires sociales et politiques les ont dotées de cette sensibilité formellement reconnue ? Pour quelles raisons saisir ou refuser l’opportunité d’en faire usage aujourd’hui ? Qu’est-ce qu’une information statistique utile à la connaissance scientifique et à l’action gouvernementale ? Le contrat républicain à la française passé entre l’État et ses citoyens reste-il viable ou mérite-il d’être actualisé ? Quels modèles de société peut/veut-on défendre et quels sont les (contre-)exemples étrangers à (ne pas) suivre ? Toutes ces questions, qui mêlent des enjeux scientifiques et politiques tout à la fois, sont ainsi posées au sein d’un débat public qui ne cesse de ressurgir.

De même que le chômage ou la pauvreté, l’immigration, l’intégration et les discriminations constituent des catégories participant à l’énonciation et à l’opérationnalisation de l’action gouvernementale mais aussi à la définition des identités individuelles et collectives. Or les sciences sociales ne cessent de produire de tels classements, qui contribuent à construire les principes de vision et de division du monde social. Parce que ces notions doivent servir à chiffrer et déchiffrer des ordres de faits et de réalités et parce qu’elles recèlent des enjeux politiques de grande ampleur, leurs définitions successives sont le fruit de débats parfois virulents et dont les teneurs théoriques et idéologiques sont profondément intriquées.

Dans un mouvement de forte recomposition du spectre politique français de son extrême gauche à son extrême droite, lui-même inscrit dans un contexte de redéfinition profonde des marges d’action de l’État-nation il s’agit d’interroger la construction des « problèmes » de l’immigration, de l’intégration et des discriminations à travers la manifestation publique du dissensus et du consensus concernant les manières de décrire, d’expliquer et d’agir sur ces phénomènes.

Cette exploration des formes d’engagement expert et militant sur cette question des statistiques ethno-raciales permet alors d’étudier les transformations des modes de négociation des politiques publiques, de l’organisation institutionnelle du champ des sciences sociales et de la place de la recherche et de la statistique publiques au sein de l’appareil d’Etat. En passant en revue les arguments et contre-arguments mobilisés par les protagonistes des débats pour justifier et dénoncer l’utilisation de variables ethno-raciales dans la statistique publique, il s’agit de comprendre les enjeux techniques, épistémologiques, politiques et institutionnels qui sous-tendent leurs prises de position en fonction des positions qu’ils occupent au sein d’un espace social conçu à de multiples échelles locales, nationales et globales.

Financement doctoral

Allocation de recherche du Fonds de recherche AXA, 2009-2012.

Formation

2006-2008 Master de recherche en sociologie, EHESS, Paris.

2002-2005 Licence de sociologie, Université Victor Segalen, Bordeaux

2000-2002 DEUG d’anglais, Campus de Schoelcher, Martinique.

Activités de recherche

2014-2015 Ingénieure d’études sur le projet européen INTERCO-SSH (International Cooperation in the SSH : Comparative Historical Perspectives and Future Possibilities), Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Paris.

2011 Vacation de recherche, CESSP-Paris 1, Forum Social mondial, Dakar, Sénégal.

2010 Monitorat, Programme d’échanges Université Paris 1 / Delhi University, Paris.

2008 Vacation d’enquête, Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), Paris. Vacation de recherche, réseau européen « Pour un espace des sciences sociales européen »(ESSE), Paris.

Enseignements universitaires

2011-2012 et 2010-2011
Université Paris 1, département Science politique, niveau L3
Cours de « Conférence de méthodes » proposé aux étudiants de 3ème année de licence bi-disciplinaires de science politique/économie et science politique/histoire de l’Université Paris 1.

2010-2011
Université Paris 1, département Travail et études sociales, niveau L1
Cours d’initiation à la sociologie dispensé pendant les deux semestres de l’année aux étudiants en 1ère année du cursus d’AES de l’Université Paris 1.

2009-2010 et 2010-2011
Université Dauphine, département Sciences des organisations, niveau L2
Cours d’initiation à la pensée de Karl Marx et de Max Weber proposé aux étudiants de 2nde année de licence Sciences des organisations (LSO) de l’Université Dauphine pendant les deux années consécutives, au cours du second semestre.

Animation scientifique

2012 Aide au montage du projet de recherche européen INTERCO-SSH, Paris.

2011 Organisation de la première journée d’étude doctorale du CESSP, « Pour une objectivation de la recherche en pratique », CNRS-Pouchet, Paris.

2009 Représentante des doctorants du Centre de sociologie européenne (CSE-CESSP), Paris. Coordination du groupe de travail de Gisèle Sapiro, "Sociologie des espaces de production de biens symboliques", EHESS/CNRS, Paris.

Publications

« Une controverse française sur les statistiques ethno-raciales », in Yves Gingras (dir.), Controverses. Accords et désaccords en sciences humaines et sociales, CNRS Éditions, 2014.

Membre de l’Association française de sociologie.

EHESS
cnrs
Cessp

flux rss  Actualités

« Sociologie générale », vol. 1

« Cours au Collège de France (1981-1983) » de Pierre Bourdieu.

Lire la suite

French sociology, Johan Heilbron, Cornell University Press, 2015

Extrait : French sociology offers a uniquely comprehensive view of the oldest and still one of the most vibrant national traditions in sociology. Johan Heilbron covers the development of sociology in France from its beginnings in the early nineteenth century (...)

Lire la suite

Lire les sciences sociales, séance sociologie de l'art

Le mercredi 20 mai 2015, séance de Lire les sciences sociales consacrée à la sociologie de l'art

Lire la suite

« Âges et générations » de Gérard Mauger

Extrait : Choc des générations et générations de la crise, crise d’adolescence et complexe d’OEdipe, culture jeune et universités du troisième âge, chômage des jeunes et intellos (...)

Lire la suite

CSE-EHESS

190-198 avenue de France 75013 Paris

Jocelyne Pichot

Tél. 33 (0)1 49 54 20 95

 

Site Pouchet

59-61 rue Pouchet

75017 Paris

 

CRPS-Université de Paris 1

14 rue Cujas 75005 Paris

Agnès sagnan

Tél : 33 (0)1.40.46.28.55

Fax 33 / (0)1.40.46.31.65